Les résultats d’une enquête inédite menée par téléphone en juin dernier par l’association Aides, qui lutte contre le VIH, révèle qu’1 dentiste sur 3, en France, refuse de prendre en charge dans leur cabinet les patients séropositifs au VIH.

En France, 1 dentiste sur 3 refuse de soigner les patients séropositifs

vih et soins dentaires

Les membres de l’association AIDES ont contacté 440 chirurgiens-dentistes dans 20 villes différentes, dans le but d’obtenir un rendez-vous pour un simple détartrage.

Sur les 440 chirurgiens-dentistes contactés 33,6 % de spécialistes ou leur secrétaire ont refusé de recevoir le patient annonçant sa séropositivité. Dans 3.6% dans cas il s’agissait de refus directs et dans 30% des refus « déguisés », tels que des horaires de rendez-vous contraignants, des dépassements d’honoraires, une réorientation vers un service hospitalier ou un confrère, un manque de connaissance du VIH et de sa prise en charge, un matériel non adapté ou la dangerosité des soins.

Ces révélations montrent la discrimination faite à l’encontre des patients vivants avec le VIH. Par conséquence, les personnes vivant avec le VIH ont le sentiment de découragement et de rejet  qui les contraignent à renoncer à des soins, alors qu’elles en ont besoin.

Un constat inacceptable d’autant plus que les risques de contamination sont extrêmement faibles.

En effet, selon l’INVS (Institut National de la Veille Sanitaire), le taux de contamination est d’environ 1 sur 420 millions, et à chaque fois lié à un défaut de stérilisation des instruments.

De plus ces refus sont contraires au Code de la santé publique qui précise que le chirurgien-dentiste a pour obligation de soigner avec la même conscience tous les patients, quel que soit leur état de santé.

Extrait de l’article R.4127-211 :  « Le chirurgien-dentiste doit soigner avec la même conscience tous ses patients, quels que soient leur origine, leurs mœurs et leur situation de famille, leur appartenance ou leur non-appartenance à une ethnie, une nation ou une religion déterminées, leur handicap ou leur état de santé, leur réputation ou les sentiments qu’il peut éprouver à leur égard ».

L’accès aux soins dentaires avec Smile Partner

L’accès aux soins dentaires courants est très important pour les personnes vivant avec le VIH car ils permettent la détection de conditions inflammatoires et d’infections qui, non traitées, peuvent avoir un impact significatif sur leur santé bucco-dentaire.

SMILE PARTNER a choisi des cliniques dentaires et des praticiens qui eux, accueillent et soignent les patients porteurs de VIH comme tout autre patient, en prenant les mêmes précautions d’hygiène, d’asepsie et de stérilisation des instruments.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter. Nos chirurgiens-dentistes vous apporterons toutes les réponses à vos questions.

Contactez-nous