D’après l’Union Française pour la santé bucco-dentaire, les Français négligent leurs dents, et donc leur santé en général. Quatre Français sur dix ne vont pas chez le dentiste, bien qu’une grande partie de la population bénéficie d’une couverture santé prenant en charge intégralement les soins dans ce domaine.
Cependant, une mauvaise santé bucco-dentaire contribue à l’apparition de problèmes de santé plus globaux.

Découvrez les 5 raisons de surveiller sa santé bucco-dentaire

5 raisons de surveiller sa santé bucco dentaire

#1 PROTÉGER DES TROUBLES CARDIAQUES 

Une inflammation de la gencive, aussi appelée gingivite, augmente les risques d’accident cardio-vasculaire lorsque celle-ci est mal soignée. Il est facile de reconnaître une gingivite : les gencives sont rouges, enflées et sensibles et peuvent être sujettes à un saignement lors du brossage.

Le bruxisme (serrage involontaire des dents) peut quant à lui, accroître le rythme cardiaque.
Une mauvaise hygiène bucco-dentaire augmente les risques d’AVC à cause d’une bactérie contenue dans la salive. Celle-ci peut passer dans le sang, se fixer sur les vaisseaux et accentuer les risques de rupture d’anévrisme. C’est pourquoi le brossage de dents est essentiel : il prévient de graves problèmes cardio-vasculaires.

#2 FREINER LA PARODONTITE ET LE DIABÈTE

Une gingivite non prise au sérieux peut se transformer en une maladie infectieuse des gencives, telle que la parodontite (infection dentaire chronique) qui augmente le risque de diabète. 
Cette maladie est caractérisée par les symptômes suivants : mauvaise haleine, saignement des gencives et le déchaussement des dents. Plus tôt la maladie est détectée par un dentiste, plus les soins requis sont simplifiés.
Parmi les autres risques peu évoqués, chez la femme enceinte par exemple, la menace d’un accouchement prématuré est trois fois plus élevée lorsque la personne est atteinte d’une maladie parodontale.

Pour un individu souffrant de diabète, il peut y avoir des risques de maladies parodontales. Inversement, ce genre de maladie peut potentiellement provoquer du diabète. En effet, une gencive malade ou une carie qui n’est pas soignée sont des portes d’entrée pour les bactéries.

#3 RÉDUIRE LES PNEUMONIES

Une mauvaise hygiène dentaire augmente de 86 %* le risque d’avoir une pneumonie bactérienne. La pneumonie est la conséquence de poumons touchés par les bactéries qui proviennent de la bouche par voie sanguine.
Un contrôle de routine régulier par votre dentiste permettra de disposer d’un suivi et de détecter et/ou traiter plus rapidement un éventuel problème dentaire.

*Selon le Dr Michelle Doll, dentiste spécialisée dans les infections dentaires

#4 DIMINUER LA SÉCHERESSE BUCCALE

La sécheresse buccale est souvent une conséquence et un effet indésirable de l’utilisation de médicaments (antimigraineux, antidépresseurs…). La salive contrôle les bactéries, elle est donc indispensable à la bonne régulation de celles-ci. Les personnes de plus de 60 ans sont les plus touchées par ce cas. 

Comment savoir que l’on souffre de sécheresse buccale anormale ?
Si vous ressentez une sécheresse quotidienne depuis plus de 3 mois. Lorsque vous parlez, vous avez la bouche sèche, également lorsque vous mangez des aliments secs, ce qui nécessite d’avaler du liquide lors des moments de repas.
Il est important, dès lors, de limiter la consommation d’alcool et de café et de manger des fruits frais.

#5 COMBATTRE LES CARIES DE LA RACINE DENTAIRE

Fréquentes également chez les plus de 60 ans : les caries de la racine dentaire sont causées par les acides issus des aliments.
Le volume de la pulpe dentaire diminuant avec l’âge, le risque de sensibilité lui, accroît. La carie est indolore à son apparition, laissant place à des douleurs violentes dues notamment au froid dans un stade avancé.

QUELS SONT LES CONSEILS À SUIVRE POUR LIMITER CES RISQUES ?

Il est indéniable qu’une bonne hygiène bucco-dentaire aidera fortement la diminution de ces risques. Deux brossages quotidiens au minimum sont donc indispensables, des bains de bouche réguliers et une utilisation une fois par jour de fil inter dentaire.

Lorsque le brossage n’est pas possible (le midi par exemple), n’hésitez pas à mâcher un chewing-gum sans sucre pendant 20 minutes. La mastication stimule les glandes salivaires. Les enzymes contenus dans la salive jouent alors un rôle important dans le démarrage du processus de digestion et suppression d’acides dans la bouche.

Enfin, il est très important de consulter régulièrement votre dentiste afin d’avoir un suivi précis de votre santé bucco-dentaire.

Mais ces réflexes simples ne sont pas les seuls à garantir une hygiène exemplaire. L’alimentation joue également un rôle primordial, probablement même encore plus important que le brossage lui-même.
Les composants qui participent à la régénération des dents sont les vitamines et les minéraux. Si l’on ne consomme pas assez d’aliments qui en contiennent, les acides et les bactéries présents dans la bouche peuvent gêner ce processus naturel et causer alors des problèmes de santé. 

Quels produits faut-il (ré)intégrer dans son alimentation ?
Du poisson, du lait, des œufs, du foie de bœuf qui contiennent de la vitamine A. Mais aussi du poisson gras, des champignons pour la vitamine D, du fromage à pâte molle (avec modération !), du beurre et du salami pour la vitamine K2 et enfin des épinards, des brocolis et des noix, riches en vitamines E.

Vous êtes soucieux de votre hygiène bucco-dentaire ?

> Découvrez nos conseils