Bien que les implants dentaires fassent partie des solutions les plus fiables grâce à un taux de réussite avoisinant les 98%, ceux-ci peuvent être sources de malentendus et d’ignorance. Etes-vous expert en la matière ?

idées reçues sur les implants dentaires

Découvrez les 7 idées reçues concernant les implants dentaires !

#1 SE FAIRE POSER UN IMPLANT DENTAIRE EST DOULOUREUX

FAUX, mais…
Le rapport à la douleur est variable d’une personne à une autre. Cependant, la pose d’un implant, réalisée sous anesthésie locale, n’entraîne peu voire pas de douleur.

Dans certains cas (par exemple en cas de phobie du dentiste), la sédation intraveineuse peut être envisagée. Vous serez plongé dans un état de semi-conscience, de bien-être et aurez l’impression que l’intervention se déroule en peu de temps.

#2 LE CORPS PEUT REJETER L’IMPLANT

FAUX, mais…
Ce n’est pas la mâchoire a proprement dite qui rejette l’implant dentaire (comme par exemple des cas de greffe où l’organisme rejette un corps étranger), mais plutôt l’implant qui n’arrive pas à s’ancrer à la mâchoire. On parle alors « d’échec implantaire ». Fort heureusement, les cas sont rares et ne représentent que 2% des cas.

#3 ON NE PEUT PAS FAIRE POSER PLUSIEURS IMPLANTS EN MÊME TEMPS

FAUX
Il est justement préférable de poser l’intégralité de vos implants en même temps !
La réalisation des soins en une seule fois permet d’éviter de subir plusieurs interventions chirurgicales et de consacrer moins de temps aux soins. Cela vous permettra d’écourter votre anxiété, la pénibilité liée aux soins et de diminuer la prise de médicaments.

#4 ON NE PEUT PAS AVOIR DE CARIE SUR IMPLANT UN IMPLANT DENTAIRE

VRAI, mais…
Les matériaux qui composent un implant ne sont aucunement sensibles aux bactéries qui provoquent des caries (le titane pour l’implant et la céramique ou le céramo-métal pour la prothèse). Un implant ne sera donc jamais attaqué par la carie dentaire.

Cependant la gencive et l’os, assurant le bon ancrage de l’implant dans la mâchoire, sont très sensibles aux bactéries. Si trop de bactéries s’accumulent à proximité d’un implant, une péri-implantite peut apparaître (dégradation de l’os menant à la perte de l’implant). Rendre visite régulièrement à votre praticien et adopter une bonne hygiène dentaire permettront de prévenir tout risque éventuel.

#5 UN IMPLANT DENTAIRE DURE TOUTE LA VIE

VRAI, mais…
Une fois posé et bien implanté dans l’os, l’implant dentaire est fiable et restera à vie dans la bouche du patient. Cependant comme toute intervention médicale, les complications (notamment d’ordre infectieuses ou au niveau de l’organisme) ne sont malheureusement pas exclues.
Respecter une bonne hygiène de vie, bien se brosser les dents et réaliser une visite de contrôle annuelle contribuent à la pérennité de vos implants.

#6 LE PATIENT DEVRA RESTER SANS DENT APRÈS L’EXTRACTION

FAUX
Le chirurgien-dentiste effectuant les soins chirurgicaux ne laissera jamais un patient sans dents, par soucis fonctionnel mais aussi esthétique. Suite à une extraction, des prothèses provisoires rempliront ces rôles pendant la période de cicatrisation. Plus fragile que la solution finale, il est indispensable de faire très attention à ne pas manger d’aliments durs pendant cette période et d’avoir une hygiène de vie saine (pas d’alcool, ni de cigarettes).

#7 POSER UN IMPLANT DENTAIRE EST PLUS RISQUÉ À L’ÉTRANGER QU’EN FRANCE

FAUX
De plus en plus de Français sont adeptes du tourisme dentaire. Nombre d’entre eux relatent leurs expériences sur internet par le biais de sites d’avis vérifiés pour aider à la prise de décision.
Les 2 critères primordiaux à prendre en compte pour éviter tout risque, sont la qualité du matériau utilisé et l’expérience du praticien.

En Espagne comme en Hongrie, les implants posés dans nos cliniques partenaires sont de marques internationales et les mêmes que ceux utilisés en France : Gc Aadva, Nobel Biocare, Straumann et Global D. Nos chirurgiens-dentistes sont des spécialistes de l’implantologie orale et ont au minimum 15 années d’expériences dans le domaine. Ils maîtrisent les techniques conventionnelles mais aussi les plus avancées telles que la mise en charge immédiate, le flapless, la pose de mini-implants ou encore la greffe osseuse…

La réussite de la pose d’implant sur le long terme dépendra notamment de l’expertise du chirurgien mais surtout du respect des règles d’hygiène par le patient.

Vous envisagez de réaliser vos soins dentaires à l’étranger ?

DÉCOUVREZ LES 8 CHOSES À PENSER
AVANT DE FRANCHIR LE PAS !